#Actualité

Sodebo Ultim 3 complète le podium de la Finistère Atlantique – Challenge Action Enfance

Ce vendredi 8 juillet à 17 heures 54 minutes et 54 secondes (heure locale), l’équipage de Sodebo Ultim 3 a franchi la ligne d’arrivée de la Finistère Atlantique Challenge – Action Enfance, à Concarneau en 3ème position.
Après 7 jours, 04 heures, 54 minutes et 54 secondes de course, Thomas Coville et ses 6 équipiers terminent ce beau parcours sur lequel ils ont parcouru 4 349 milles (8054 km) en Atlantique sur une boucle entre Concarneau – les Canaries – Les Açores.

Une belle arrivée avec une légère brise sur une mer d’huile qui a profité aux sept marins à bord, offrant un franchissement de ligne en plein vol. A l’arrivée au ponton, Thomas revient sur les moments de plaisir de cette régate de haut vol avec les trois autres Ultimes engagés.

“C’était super intéressant, on était très proches. On voit que les équipages sont très homogènes, et dès que tu attaques, tu te mets possiblement en défaut. C’est toujours très agréable d’avoir un partenaire pour s’étalonner en vitesse, c’est là qu’on est les meilleurs en fait ! Tout seul on a du mal à savoir si on est rapide ou pas. On découvrait le bateau en confrontation avec ses nouveaux foils”, raconte le skipper en référence à ce début de course à couteaux tirés avec l’équipage d’Armel le Cleac’h sur Banque Populaire XI.
Avant de prononcer quelques mots pour ses adversaires : “J’ai envie de dire bravo au vainqueur, ça fait quelques années qu’ils gagnent beaucoup de choses, ce sont les premiers à avoir cru à ces bateaux volants offshore. Bravo aussi à Banque Populaire XI, parce que dans le sport, le plus valorisant est de progresser et là, on sent qu’ils ont passé un step. Et merci à tout mon équipage. Et grâce à Corentin (Horeau), on s’est bien marré !”

 

 

Sur la 2ème partie de parcours, ce fût une autre paire de manches pour Sodebo Ultim 3, légèrement décalé dans l’Est qui a buté au Nord de Madère pour revenir vers les Canaries.

“On est très frustré parce qu’on s’est fait décrocher et qu’on aurait aimé être à la bagarre avec les autres jusqu’au bout mais on est très heureux. Ça peut arriver d’être frustré mais très heureux ! C’était une super course. Le parcours est absolument génial du début à la fin, c’était une grosse bagarre. On a préféré le premier tiers où on était au contact”.
L’autre déconvenue du parcours, c’est la découverte d’une difficulté à barrer le bateau. D’après Thomas Coville “ On a découvert qu’on a un bateau asymétrique avec des difficultés à barrer sur un bord, et qui nous a handicapé. On a fait une erreur de positionnement et à ce moment-là, on a offert à nos adversaires 70 milles, on s’est décalé dans un autre système et ensuite, revenir était très compliqué, vu le niveau des deux (Maxi Edmond de Rothschild et Banque Populaire XI) qui eux se sont stimulés tout au long de la course et sont partis dans une bonne spirale. Bravo à eux. »

Après avoir installé les nouveaux foils il y a tout juste trois semaines, le trimaran géant est encore en phase d’optimisation. Et malgré la frustration de cette 3ème place, cette course a permis d’engranger beaucoup d’expérience qui servira pour la suite. Maintenant, l’ensemble du Team Sodebo Voile va analyser la course et le bateau afin d’en tirer des enseignements qui permettront sans aucun doute d’optimiser Sodebo Ultim 3 et son skipper Thomas Coville, dans leur quête majeure de l’année : la Route du Rhum Destination Guadeloupe.

Nos articles similaires